Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 12:11

Un pas de plus vers les candidatures unitaires à la gauche du PS ?

Ce dimanche 10 septembre pourrait rester dans les annales de l’histoire française. Plus de 500 Comités locaux présents réunis à Paris pour décider de la marche à suivre et mettre au point :

a)      L’organisation centrale du mouvement antilibéral.

b)     La méthode pour enrichir la charte antilibérale.

c)    L’organisation pour définir le profil de celle ou celui qui devra représenter ce mouvement qui refuse la fatalité d’un monde où les entreprises mondialisées font le désastre des peuples et de notre planète.

Dans un mois et demi nous devrions être fixés et savoir quels seront les candidats à la candidature. Rappelons ici notre préférence pour José Bové.

Pourquoi une candidature à gauche du PS ?

Soyons bien clair. Nous ne faisons aucun procès d’intention aux Partis Socialistes. Nous constatons simplement que les partis socialistes et sociaux démocrates ne représentent pas une alternative à cette évolution mondiale où seuls le commerce et la finance ont le droit de décider de notre avenir.

Certains dans les partis socialistes s’en accommodent et décident de suivre cette marche en avant où la rentabilisation de l’investissement boursier détruit les équilibres écologiques et sociaux planétaires.

D’autres se rebiffent. On peut citer Oscard Lafontaine en Allemagne, ou JL Mélanchon en France (cf Politis).

Le front de l’alternative politique

C’est cela qui se joue en Europe, et les NON français et néerlandais, et la défaite (de justesse) de Berlusconi, avec la montée des gauches alternatives en Italie et en Allemagne, et les forums sociaux européens (Athènes), et les luttes dures des étudiants grecs, démontrent que lentement se constituent des rassemblements sociétaux, qui de Verts antilibéraux, à des socialistes de gauche, à des communistes ouverts, à la gauche radicale enfin réaliste, aux Alternatifs… viennent troubler les jeux Troskaniens ou Ségoliens en France, Prodiens ou Schroë dériens , en Italie et en Allemagne.

Forum social à Athènes en mai 2006. Les français accueillis en héros pour avoir fait plier le gouvernement français sur le CPE. 

 

Le front de l’alternative politique est long à se constituer, mais depuis près de 20 ans, les libéraux de gauche comme de droite paient électoralement leur engagement permanent à construire ce soit disant libéralisme qui n’est que la loi d’un « marché » sans frontière et sans éthique. Ainsi, les « sortants » sont toujours « sortis » par leur peuple, à tour de rôle, et sans espoir d’alternative politiques jusqu’à présent. C’est cela qui va changer.

Dépasser la crainte du vote dit « inutile » ?

Une prise de position positive

L

’enjeu de civilisation est tel qu’il nous faudra dépasser la crainte du vote dit : « inutile ».

Le vote inutile c’est voter l’ « extra libéral » Le Pen,  pour ne pas voir arriver le « libéral extra » Sarkosy.

Le vote inutile c’est voter au premier tour la « social-libérale » Royal, pour ne pas voir élu le « libéral extra » Sarkosy.

Ainsi, de craintes en craintes, certains démocrates, accompagnent involontairement un capitalisme libéré du social et des obligations environnementales, libéré des régulations politique, libéré du politique…C’est l’Accord Général du Commerce et des Services, en action. C’est la privatisation d’EDF-GDF, de l’école, des cantines, des maisons de services publics, de la gestion de l’eau…

Fête de la Mer , mère de la fête de la Brague

« Un rendez-vous annuel pour fêter un combat gagné. Sur cette plage publique de la Brague où nous sommes réunis ce soir, le port de plaisance ne verra pas le jour, grâce à nos luttes ».

C’est ainsi que le Conseiller Régional Gérard Piel ouvre le débat sur l’avenir des candidatures uniques aux présidentielles et aux législatives, en ce samedi 2 septembre. Cette soirée organisée par la section du PCF d’Antibes, est très particulière car ont été invités : le PCF, les Alternatifs, le Collectif pour l’Ecodéveloppement, le Parti Socialiste, la Ligue Communiste.

Tous avaient répondu présents, y compris une représentante du PS arrivée juste après le débat.

La nécessité d’une charte antilibérale

La discussion est introduite par Alain Hayot Vice-président du Conseil Régional.

Tous les intervenants soulignent la nécessité de se mettre d’accord sur une plate-forme antilibérale qui doit répondre très fortement aux besoins des français. Ceux-ci en effet, dans leur grande majorité lors du référendum sur l’Europe ont montré leur opposition au libéralisme.

La nouvelle charte antilibérale doit s’appuyer sur des démarches populaires et non pas être l’émanation d’un état major. La question du candidat est reposée, et Edgar et ses amis, ainsi que des membres de la Ligue estiment qu’il ne faut pas reculer sur cette question et que José Bové se trouve à la confluence des attentes de beaucoup de français.

La question du productivisme

Edgar Malausséna et d’autres écologistes insistent sur ce qui doit être débattu parce que faisant problème, en particulier les questions de l’écologie politique, du productivisme. Il reproche au PCF une démarche scientiste qui accepte de démolir l’environnement pour produire du capital et de la technologie. Alain Hayot répond que le PC a beaucoup évolué sur cette question…

   La soirée s’est terminée dans la bonne humeur, par un repas convivial.

 

 

Cumul des mandats et absentéisme dans…le Vert

U

n adhérent des Verts PACA a envoyé le mail suivant : « Cette semaine, dans au moins deux hebdos, la même information défavorable sur Jean-Luc Bennahmias.

Dans Marseille l’Hebdo », le baromètre met Le Pen, Rocard et Bennahmias en baisse p. 6. « Elus au Parlement Européen dans la circonscription Sud-est, ils ne brillent guère dans le classement que vient d’établir Europ-Agora, basé sur le taux de présence, les responsabilités, les interventions : l’élu FN termine75e sur 78, le Socialiste 65e, l’écologiste 64e (…) ».

Et dans le canard enchaîné l’on écrit (p.2), à propos de la même étude (Europ Agora) : « Une mention spéciale au Vert Jean-Luc Bennahmias, qui fait encore moins que Nicole Fontaine, 62° au Palmarès ».

Notre avis ? On sait, par ailleurs que le Vert Jean-luc Bennahmias a été pointé à 98 % d’absentéisme dans les commissions du Conseil Régional PACA. On mesure à quel point l’exclusion des 4 élus régionaux qui ont osé se retirer du groupe des élus Verts afin que Jean-Luc Bennahmias applique la règle du non cumul des mandats est inique.  

Les Verts y ont-ils perdu, encore une fois, leur âme et leur identité ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires