Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 06:48

Quelques exemples probants :

  • Mai 2019 en CHINE : des milliers de tonnes d'un gaz interdit depuis 2010 détruisent l'ozone. Ce gaz est utilisé pour la fabrication de mousses isolantes
  • Janvier 2020  en INDE : des émissions d'un gaz dont l'effet de serre est 12 400 fois supérieur à celui du CO2 sont multipliées. En 2016, l'Inde avait assuré faire disparaître ces rejets.
  • Février 2021 en FRANCE : dans la région lyonnaise, un gaz destructeur d'ozone aux usages inconnus est repéré depuis le site industrielle Pierre Bénite
  • Février 2021 au TURKMENISTAN :  8 fuites totalisant 10 tonnes de méthane par heure proviennent d'un site gazier (équivalent du CO2 émis par 250 000 véhicules chaque heure).
  • Avril 2021 au BANGLADESH : la décharge à ciel ouvert de la capitale produit de gros panaches de méthane au-dessus du pays.
  • Juin 2021 au TEXAS : 37 gros panaches libèrent plus de 500 kg de méthane par heure.(installations industrielles)
  • Juin 2021 en RUSSIE : GASPROM reconnaît un rejet de 2,7 millions de m3 de méthane sur un gazoduc ainsi que des fuites.
  • Juillet 2021 en AUSTRALIE : 1,6 millions de tonnes de méthane sont rejetés par an soit l'équivalent de 30 millions de véhicules.

La durée de vie du méthane dans l’atmosphère est beaucoup  moins élevée que celle du CO2, de l’ordre d’une douzaine d’années (au lieu de plusieurs centaines d’années pour le CO2).

  • Au terme de réactions complexes, il se transforme en différents gaz (vapeur d’eau, ozone, CO2), qui sont eux-mêmes à l’origine de réchauffement climatique.
  • En revanche, son efficacité radiative par unité de poids est de l’ordre de 120 fois plus élevée que celle du CO2.
  • L'efficacité radiative permet de comparer de façon rigoureuse l'effet d'un changement de concentration de différents gaz à effet de serre sur le bilan radiatif de la Terre, et donc sur le réchauffement à l'équilibre.
  • Le bilan radiatif de la Terre quantifie l'énergie reçue et perdue par le système climatique terrestre, donc au niveau de l'atmosphère, du sol et des océans. Lorsque le bilan est nul, la température moyenne de notre planète reste stable.

URGENCE

Il est urgent que les politiques censées lutter contre le réchauffement climatique, s’intéressent enfin et surtout au méthane.

Edgar Malausséna. Danièle Dao-Lena

Partager cet article
Repost0

commentaires