Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 09:23

Les populations d’abeilles et de pollinisateurs sauvages s’effondrent jusque dans les zones protégées, mais il n’y a pas suffisamment d’études pour constater l’ampleur des dégâts et obliger les responsables politiques à réagir !

40 % des espèces d’insectes sont menacées d’extinction sous l'effet de pesticides...

100 % des sols en Europe sont contaminés par au moins 1 pesticide, selon une récente étude qui s’inquiète des conséquences dramatiques et imprévisibles de l’empoisonnement généralisé de nos écosystèmes...

75 % de la biomasse des insectes ailés en 30 ans. Diminution effroyable de dans 63 zones protégées d’Allemagne que l’on pensait épargnées.

10 % du territoire en France, est couvert par des parcs protégés – voués à sauvegarder les écosystèmes et les espèces en voie de disparition toujours plus nombreuses – mais les centaines d’espèces d’abeilles sauvages et les milliers d’espèces de pollinisateurs sauvages qui les habitent sont pour la plupart méconnues !

 

On ne sait presque rien du niveau de survie des abeilles sauvages d’Europe (4) et de l’état réel des insectes butineurs, qui sont pourtant les champions incontestables de la pollinisation et des maillons essentiels de la chaîne alimentaire...

 

Encore plus grave pour les abeilles sauvages.

Une situation d’autant plus grave que les dernières études le montrent : les abeilles solitaires sont plus affectées par les dommages mortifères des pesticides que les abeilles domestiques.

Partager cet article
Repost0

commentaires